Karen Bakker

Karen Bakker

Professeure, titulaire de Chaire de recherche du Canada et directrice du Programme sur la gouvernance de l’eau, Université de la Colombie-Britannique (Vancouver, C.-B.)

Karen Bakker est née à Montréal, au Québec, et a fait ses études de premier cycle à l’Université McMaster, où elle a obtenu en 1995 un diplôme double (baccalauréat ès arts et baccalauréat ès sciences). Elle a poursuivi ses études à l’Université d’Oxford à titre de boursière de la fondation Rhodes, où elle a reçu un doctorat en 1999 à la Faculté de géographie et d’environnement. Après trois années d’études comme boursière de recherches postdoctorales à l’Université d’Oxford, elle a entrepris sa carrière universitaire à l’Université de la Colombie-Britannique, où elle est actuellement professeure titulaire. Elle s’est vu décerner une Chaire de recherche du Canada (niveau 2) en 2011.

Mme Bakker est auteure de plus de 100 publications savantes. Ses recherches portent sur la gouvernance et l’innovation environnementales, et plus particulièrement sur la gestion des eaux douces. Bien qu’elle soit principalement une spécialiste des sciences sociales, elle participe régulièrement à des collaborations de recherche interdisciplinaires. Elle a notamment bénéficié de subventions du CRSNG en tant que cochercheuse. Parlant couramment le français et l’espagnol, elle a mené des travaux sur le terrain dans plus d’une douzaine de pays en Europe, en Asie et en Afrique. Elle est cotitulaire d’une chaire de partenariat du CRSH sur la gouvernance durable de l’eau et le droit autochtone et mène également une recherche sur les bouleversements que l’innovation technologique peut entraîner sur le plan de la conservation de l’environnement.

Elle a obtenu une bourse de recherche Annenberg en communication de l’Université Stanford, une bourse Cox comme professeure invitée à l’Université Stanford, un prix Impact du CRSH et un prix Killam de recherche menée par un membre du corps professoral. Elle est boursière de la Fondation Pierre Elliott Trudeau et membre du Collège des nouveaux chercheurs et créateurs en arts et en science de la Société royale du Canada.

Karen Bakker est membre du conseil d’administration de l’Institut international du développement durable et du comité de rédaction de la revue Global Environmental Change. Elle travaille régulièrement comme conseillère et consultante pour des organisations internationales et ses travaux ont été largement publiés dans la presse populaire. Elle est titulaire d’un certificat de coach de la Fédération internationale des coachs (International Coach Federation). Elle a été sélectionnée parmi les 40 Canadiens les plus performants de moins de 40 ans en 2011.