1 octobre 2013

Paradoxe dissipé

Pourquoi le Canada est fort en recherche et faible en innovation

Télécharger le rapport

Demandez une présentation ou posez une question

Envoyer une demande

Sommaire

Depuis 2006, les comités d’experts du CAC ont réalisé sept évaluations qui analysent de manière exhaustive le rendement du Canada en science et technologie et en innovation. Le CAC a entrepris un examen de ces rapports dans le but de mieux comprendre les tendances et les observations qui se dégagent de l’ensemble de ces évaluations. Paradoxe dissipé : Pourquoi le Canada est fort en science et faible en innovation a été préparé par un groupe consultatif de trois membres. Il fournit une synthèse concise et articulée des rapports suivants :

  • L’État de la science et de la technologie au Canada, 2006
  • Innovation et stratégies d’entreprise : pourquoi le Canada n’est pas à la hauteur
  • Catalyser l’économie numérique du Canada
  • Éclairer les choix en matière de recherche : Indicateurs et décisions
  • L’état de la science et de la technologie au Canada, 2012
  • Incidences de l’innovation : mesure et évaluation
  • L’état de la R-D industrielle au Canada

Demandez une présentation ou posez une question

Envoyer une demande
Fermer

La question

Paradoxe dissipé aborde deux questions qui sont une source de préoccupation constante pour les responsables des politiques, les dirigeants de l’industrie et les économistes au Canada : (i) Pourquoi l’excellence en recherche au Canada ne s’est-elle pas traduite en une progression de l’innovation des entreprises?, et (ii) Comment l’économie canadienne a-t-elle pu soutenir une prospérité relative malgré un faible niveau d’innovation et une croissance de la productivité tout aussi faible? Pour traiter ces questions, les auteurs du rapport ont examiné les chemins complexes par lesquels la recherche mène à l’innovation, ainsi que les facteurs qui influencent les stratégies des entreprises canadiennes. À ce titre, le rapport explore le paradoxe canadien actuel et relève quatre grandes tendances qui constitueront des défis pour les entreprises canadiennes dans les années qui viennent.

Principales constatations

Depuis 2006, le CAC a effectué sept évaluations, menées par des comités d’experts, pour analyser en profondeur la performance du Canada en matière de science et technologie et d’innovation. Ce document présente la synthèse  des principaux résultats de ces travaux, d’où émergent deux grandes conclusions :

  • Dans l’ensemble, la recherche universitaire canadienne est forte et jouit d’une très bonne réputation dans le monde.
  • Par contre, les entreprises canadiennes innovent peu par rapport à celles d’autres pays, et cela constitue la principale cause de la faible croissance de la productivité au Canada.

Comité D'experts

Pourquoi le Canada est fort en recherche et faible en innovation