Le maintien de la sécurité et du bien-être dans les collectivités autochtones

Sommaire

Les services de police dans les collectivités autochtones peuvent être confrontés à un ensemble de défis, dont l’éloignement, l’accès restreint à des services sociaux et des ressources limitées. Par ailleurs, la possibilité existe de renforcer les liens avec les collectivités, d’améliorer les résultats en matière de sécurité et de sensibiliser plus fortement les services de police à la réalité culturelle de ces collectivités. Cette évaluation poursuivra le travail mené dans le cadre d’une étude précédente du CAC, Le maintien de l’ordre au Canada au XXIe siècle : Une nouvelle police pour de nouveaux défis, en explorant le contexte particulier que représente le maintien de la sécurité et du bien-être dans les collectivités autochtones et en examinant les pratiques prometteuses et exemplaires qui pourraient être utilisées pour relever avec succès ces défis.

Sécurité publique Canada a demandé au CAC de mettre sur pied un comité d’experts pour réaliser une évaluation qui examinera le rôle actuel et futur des services de police dans les réserves des Premières Nations, les Premières Nations autonomes et les collectivités inuites.

Le commanditaire : Sécurité publique Canada

Les questions :

  • En s’appuyant sur l’étude Le maintien de l’ordre au Canada au XXIe siècle : Une nouvelle police pour de nouveaux défis, que pourrions-nous tirer des données et connaissances actuelles sur le rôle actuel et futur des services de police dans les collectivités autochtones au Canada?
  • Quelles pratiques prometteuses et exemplaires de maintien de la sécurité et du bien-être pourraient être appliquées aux collectivités autochtones?

Demandez une présentation ou posez une question

Envoyer une demande
Fermer

Stade d’avancement de l’évaluation

Le comité d’experts sur le maintien de la sécurité et du bien-être dans les collectivités autochtones s’est réuni pour la cinquième et dernière fois les 22 et 23 septembre, à Ottawa. Au cours de cette réunion, le comité a examiné les résultats du processus d’examen par des pairs, a affiné les conclusions du rapport, a discuté du titre du rapport et a chargé le personnel du CAC d’appliquer tous les changements décidés à la réunion en prévision de la publication du rapport. Le comité se réunira en décembre par téléconférence afin d’approuver la version définitive du rapport. Le rapport devrait être publié tôt en 2019.