Pleins feux sur : Techniques canadiennes d’assainissement des eaux

En 1978, deux professeurs de l’Université de Waterloo se sont fait approcher par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI), dans le but de développer une pompe à main peu onéreuse pouvant facilement et de façon continue fournir à des milliers de personnes – y compris dans les pays en développement – un accès à de l’eau potable.

Aujourd’hui, cette pompe, que l’on connaît communément comme la pompe Waterloo, approvisionne toujours en eau propre des gens de partout dans le monde. Conçue par les professeurs Alfred Rudin et Alan Plumtree, cette pompe a été inspirée par une technologie de base à laquelle avaient recours les fermiers mennonites de la région de Waterloo[i].

Depuis la naissance de la pompe Waterloo il y a 30 ans, la contribution du Canada au développement de techniques d’assainissement des eaux, notamment en ce qui concerne la purification de l’eau, a beaucoup évolué.

À travers la planète, l’accès à l’eau fraîche et propre fait cruellement défaut et la pollution des plans d’eau par les égouts et les déchets industriels est une préoccupation qui inquiète de plus en plus. Il y a 10 ans, l’éclosion d’une épidémie d’E. coli dans le système de distribution de l’eau a mis en évidence le fait que même le Canada n’est pas à l’abri de problèmes de contamination de l’eau. Dans le cas de Walkerton, le problème était partiellement lié à la gestion des niveaux de chlore dans l’eau de la ville[ii].

Traditionnellement, le chlore et d’autres produits chimiques ont servi à traiter l’eau potable. Bien que ces produits soient faciles à utiliser et éliminent efficacement de faibles concentrations de bactéries (y compris l’E. coli), ils produiraient des agents cancérigènes lorsqu’ils réagissent avec certaines matières organiques. Par ailleurs, le chlore n’est pas particulièrement efficace dans la lutte au Cryptosporidium, un parasite microscopique.

Bien que l’on continue, dans un avenir rapproché, à se servir de méthodes traditionnelles comme l’application du chlore, de nouvelles approches sont de plus en plus adoptées par les usines de traitement des eaux usées municipales et industrielles. À titre d’exemple, le coût de systèmes de filtration à membranes, auparavant utilisées pour fournir l’eau très propre nécessaire à la fabrication de micropuces, est devenu beaucoup plus abordable au cours des dernières années. De plus, la menace de nouveaux contaminants (p. ex., des produits issus de produits pharmaceutiques ou de soins personnels) a rendu nécessaire le développement de nouvelles technologies pouvant éliminer les infimes quantités de contaminants de l’eau potable et des eaux usées.

Voici une liste très partielle des entreprises canadiennes qui jouent un grand rôle dans le développement de techniques d’assainissement des eaux :

H2O Innovation

Cette société conçoit, élabore, produit et intègre des systèmes de traitement des eaux bâtis sur mesure produisant de l’eau potable et de l’eau destinée aux processus industriels, le recyclage de l’eau et le traitement des eaux usées municipales, commerciales, institutionnelles, industrielles, et dans les marchés pétrolier, gazier, minier et énergétique.

Kontek Ecology System

Cette entreprise située à Burlington, en Ontario, se concentre sur des sociétés clientes qui souhaitent purifier l’eau au moyen de leurs processus manufacturiers avant de la libérer à nouveau dans l’environnement. Kontek se spécialise dans les systèmes de traitement et de recyclage des eaux usées.

Imbrium Systems

Située à Mississauga, Ontario, Imbrium Systems est une société de génie-conseil spécialisée dans le traitement des eaux usées, et plus particulièrement dans le traitement des eaux issues des égouts pluviaux. Elle conçoit, développe, fabrique et vend des solutions de traitement des eaux de ruissellement, dont le filtre Jellyfish.

Ostara Nutrient Recovery Technologies

Cette entreprise récupère le phosphore et l’ammoniaque des eaux usées municipales et industrielles et les transforme en fertilisant à libération lente, le Crystal Green. Ces éléments naturels peuvent engendrer une croissance excessive d’algues et l’appauvrissement en oxygène lorsqu’ils sont relâchés dans les plans d’eau.

Zenon Environmental

Cette entreprise originaire d’Oakville, en Ontario, a été achetée par General Electric en 2006. Elle produit des membranes de purification de l’eau de même que des applications de traitement des eaux usées, comme des membranes à bioréacteurs, des systèmes de filtration tertiaire de l’eau, le traitement de l’eau potable, l’eau destinée aux processus industriels et le recyclage de l’eau.


[i] The University of Waterloo. Waterloo Pump, http://www.science.uwaterloo.ca/research/profiles/pump

[ii] CBC, 2004. INDEPTH: INSIDE WALKERTON, http://www.cbc.ca/news/background/walkerton/

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

Recevez nos avis, communiqués, publications, etc.!
Préférence English  Français
En vedette

La sécurité alimentaire dans le Nord du Canada

Il est bien connu que dans le Nord du Canada, l’insécurité alimentaire constitue un problème ...
détails