À la rencontre d’un membre: Alastair Cribb, MACSS

Les médicaments affectent les humains et les animaux de plusieurs manières, à la fois de façon positive et négative. Les réactions indésirables à un médicament peuvent être graves et difficiles à diagnostiquer. Voilà pourquoi le Dr Alastair Cribb a axé ses recherches sur les effets indésirables des médicaments et espère que sa recherche mènera à des évaluations accrues de la sécurité des médicaments et des produits chimiques et, au final, à l’amélioration générale de la pharmacosécurité.

Le Dr Cribb, qui est membre de l’Académie canadienne des sciences de la santé, étudie les mécanismes moléculaires et de toxicité des médicaments et des produits chimiques chez les humains et les animaux. Sa recherche porte précisément sur les agents antimicrobiens, d’anti-inflammatoires non stéroïdiens et d’anticonvulsivants. En comparant la façon dont les médicaments affectent, d’une part, les humains, et d’autre part, les animaux – et différentes espèces –, le Dr Cribb souhaite que son travail contribue à élucider les mécanismes qui sous-tendent la pharmacotoxicité, et le fondement pharmacogénétique des effets indésirables des médicaments et déterminants génétiques de leur susceptibilité, et qu’il concoure à identifier des moyens plus rapides et plus efficaces de diagnostiquer et de traiter les réactions indésirables aux médicaments.

« C’est mon intérêt pour la médecine comparative et pour le lien qui existe entre la médecine humaine et vétérinaire qui m’ont poussé vers l’Université de Calgary en 2006 », a expliqué le Dr Cribb.

Le Dr Cribb est le doyen fondateur de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Calgary (UCVM), le cinquième collège vétérinaire du Canada. C’est sous sa gouverne qu’a été mis sur pied, en 2008, le nouveau et novateur programme d’études doctorales en médecine vétérinaire (DMV). Par ailleurs, il y a dirigé, avec son collaborateur et nouveau membre de l’ACCS, le Dr Jay Cross, les nouveaux programmes de cycle supérieur et de recherche, lancés en 2006. L’UCVM souhaite augmenter le nombre de diplômés en médecine vétérinaire et de faire en sorte que ces vétérinaires puissent s’adapter aux demandes changeantes dans les secteurs des animaux destinés à l’alimentation, de l’écosalubrité et de la santé faunique, de la santé publique et de la recherche biomédicale, tout en développant de nouvelles sphères de recherche collaborative en médecine comparative.

« Le programme DMV est unique en ce sens qu’il intègre les étudiants aux pratiques cliniques de la communauté tout en leur offrant une solide formation en recherche, a expliqué le Dr Cribb. Dans le cadre de leur troisième année, tous les étudiants mènent à terme un projet de recherche et, en quatrième année, ils travaillent hors les murs du campus, auprès de la communauté vétérinaire de l’Alberta, en vertu de l’initiative Distributed Veterinary Learning Community. »

Le Dr Cribb avait auparavant été titulaire de la Chaire de recherche du Canada en pharmacologie et toxicologie comparées à l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard et a été honoré dans le cadre des prix « Top 40 Under 40 » du Canada, en 1998. Il a fondé l’Institut de recherche en santé de l’Île-du-Prince-Édouard, et a été membre du conseil d’administration inaugural des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Le Dr Cribb est le président du comité d’experts sur les approches d’évaluation des risques en matière de santé animale du Conseil des académies canadiennes.

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

Recevez nos avis, communiqués, publications, etc.!
Préférence English  Français
En vedette

Nouveau rapport du CAC sur les besoins de transport d’une population vieillissante

Les longues files d’attente, la mauvaise signalisation et les annonces confuses aux haut-parleurs peuvent êt...
détails