Quoi de neuf?

26 novembre 2015

Ottawa (26 novembre 2015) – Au nom du conseil des gouverneurs du Conseil des académies canadiennes (CAC), la présidente du conseil, Mme Margaret Bloodworth, annonce aujourd’hui la nomination d’Eric M. Meslin, Ph.D., MACSS, à titre de nouveau président-directeur général de l’organisme. M. Meslin entrera en poste à compter du 1er février 2016.

« Nous sommes extrêmement heureux que M. Meslin se joigne au CAC en tant que président-directeur général », a indiqué Mme Bloodworth. « Sa vaste expérience de direction et ses antécédents diversifiés dans des rôles universitaires et consultatifs font de lui un candidat idéal pour piloter la prochaine phase de croissance du CAC. Je tiens également à remercier sincèrement Mme Janet Bax, qui a assumé la direction du CAC à titre intérimaire lorsque l’honorable Elizabeth Dowdeswell a été nommée lieutenante-gouverneure de l’Ontario, la 29e personne à occuper cette fonction », a ajouté Mme Bloodworth. « Nous sommes reconnaissants envers Mme Bax pour le leadership qu’elle a manifesté au cours de la dernière année, notamment en ce qui a trait au renouvellement du financement fédéral du CAC et à la publication de la première évaluation réalisée par l’organisme financée par le secteur privé. » 

M. Meslin est le directeur fondateur du Center for Bioethics de l’Université de l’Indiana et doyen associé en bioéthique de la School of Medecine de cette même université. Il a été professeur de bioéthique, de génétique médicale et moléculaire, de bioéthique et droit, de santé publique et de philosophie, et a occupé des postes de professeur invité aux universités de Toronto, d’Oxford et de Western Australia, ainsi qu’à l’Université de Toulouse, où il était titulaire d’une chaire d’excellence Pierre de Fermat.

 « J’ai suivi les activités du CAC depuis sa création et je suis très impressionné par la diversité et la rigueur de ses rapports d’experts », a déclaré M. Meslin. « J’ai hâte de revenir au Canada pour collaborer avec cette organisation renommée, dont les travaux s’appuient sur des données probantes, et avec ses académies membres et son réseau de soutien. Il s’agit d’une période très stimulante pour le milieu scientifique. »

Né au Canada, M. Meslin a obtenu son baccalauréat à l’Université York, puis sa maîtrise et son doctoral à l’Université de Georgetown. Avant son passage en Indiana, il a été directeur de la recherche en bioéthique pour le programme ELSI (Ethical, Legal and Social Implications) au National Human Genome Research Institute (É.-U.) de 1996 à 1998, puis directeur administratif de la National Bioethics Advisory Commission (É.-U.) de 1998 à 2001, poste conféré par le président Bill Clinton. Il conseille régulièrement divers organismes internationaux, dont l’OMS et la Biobank (R.-U.) et a été membre du comité de l’Institute of Medicine sur les questions éthiques et scientifiques se rapportant à l’étude de la sûreté des médicaments approuvés; du sous-comité sur l’éthique relevant de la direction des Centers for Disease Control and Prevention (É.-U.); ainsi que du conseil d’administration et du comité consultatif science et industrie de Génome Canada. En 2007, il a été nommé chevalier de l’Ordre national du Mérite par l’ambassadeur de France aux États-Unis pour sa contribution à la politique française en matière de bioéthique et, en 2015, membre de l’Académie canadienne des sciences de la santé.

                                                                  -30-

 

Le Conseil des académies canadiennes

Le Conseil des académies canadiennes (CAC) est un organisme indépendant à but non lucratif qui a été mis sur pied en 2005. Le CAC soutient des évaluations scientifiques indépendantes qui alimentent l’élaboration de politiques publiques au Canada. Ces évaluations sont menées par des comités pluridisciplinaires formés d’éminents experts de toutes les régions du Canada ainsi que de l’étranger, qui participent bénévolement aux travaux des comités du CAC. Plusieurs d’entre eux sont membres des académies du CAC — la Société royale du Canada, l’Académie canadienne du génie et l’Académie canadienne des sciences de la santé. Le CAC a pour mission d’être la voix de confiance en matière scientifique pour le bien public. Pour de plus amples renseignements, voir le site www.sciencepourlepublic.ca.

 

Pour obtenir de plus amples renseignements, prière de s’adresser à :

Sam Rae Ayoub
Directrice des communications et des publications
Conseil des académies canadiennes
613 567-5000, poste 256
samantha.rae@scienceadvice.ca 

Ottawa (26 novembre 2015) – Au nom du conseil des gouverneurs du Conseil des académies 
canadiennes (CAC), la présidente du conseil, Mme Margaret Bloodworth, annonce aujourd’hui 
la nomination d’Eric M. Meslin, Ph.D., MACSS, à titre de nouveau président-directeur général 
de l’organisme. M. Meslin entrera en poste à compter du 1er février 2016.
 « Nous sommes extrêmement heureux que M. Meslin se joigne au CAC en tant que président-
directeur général », a indiqué Mme Bloodworth. « Sa vaste expérience de direction et ses 
antécédents diversifiés dans des rôles universitaires et consultatifs font de lui un candidat idéal 
pour piloter la prochaine phase de croissance du CAC. Je tiens également à remercier 
sincèrement Mme Janet Bax, qui a assumé la direction du CAC à titre intérimaire lorsque 
l’honorable Elizabeth Dowdeswell a été nommée lieutenante-gouverneure de l’Ontario, la 
29e personne à occuper cette fonction », a ajouté Mme Bloodworth. « Nous sommes 
reconnaissants envers Mme Bax pour le leadership qu’elle a manifesté au cours de la dernière 
année, notamment en ce qui a trait au renouvellement du financement fédéral du CAC et à la 
publication de la première évaluation réalisée par l’organisme financée par le secteur privé. » 
M. Meslin est le directeur fondateur du Center for Bioethics de l’Université de l’Indiana et doyen 
associé en bioéthique de la School of Medecine de cette même université. Il a été professeur 
de bioéthique, de génétique médicale et moléculaire, de bioéthique et droit, de santé publique 
et de philosophie, et a occupé des postes de professeur invité aux universités de Toronto, 
d’Oxford et de Western Australia, ainsi qu’à l’Université de Toulouse, où il était titulaire d’une 
chaire d’excellence Pierre de Fermat.
 « J’ai suivi les activités du CAC depuis sa création et je suis très impressionné par la diversité 
et la rigueur de ses rapports d’experts », a déclaré M. Meslin. « J’ai hâte de revenir au Canada 
pour collaborer avec cette organisation renommée, dont les travaux s’appuient sur des données 
probantes, et avec ses académies membres et son réseau de soutien. Il s’agit d’une période 
très stimulante pour le milieu scientifique. »
Né au Canada, M. Meslin a obtenu son baccalauréat à l’Université York, puis sa maîtrise et son 
doctoral à l’Université de Georgetown. Avant son passage en Indiana, il a été directeur de la 
recherche en bioéthique pour le programme ELSI (Ethical, Legal and Social Implications) au 
National Human Genome Research Institute (É.-U.) de 1996 à 1998, puis directeur administratif 
de la National Bioethics Advisory Commission (É.-U.) de 1998 à 2001, poste conféré par le 
président Bill Clinton. Il conseille régulièrement divers organismes internationaux, dont l’OMS et 
la Biobank (R.-U.) et a été membre du comité de l’Institute of Medicine sur les questions 
éthiques et scientifiques se rapportant à l’étude de la sûreté des médicaments approuvés; du 
sous-comité sur l’éthique relevant de la direction des Centers for Disease Control and 
Prevention (É.-U.); ainsi que du conseil d’administration et du comité consultatif science et 
industrie de Génome Canada. En 2007, il a été nommé chevalier de l’Ordre national du Mérite 
par l’ambassadeur de France aux États-Unis pour sa contribution à la politique française en 
matière de bioéthique et, en 2015, membre de l’Académie canadienne des sciences de la 
santé.
-30-
Le Conseil des académies canadiennes
Le Conseil des académies canadiennes (CAC) est un organisme indépendant à but non lucratif qui a été mis sur pied 
en 2005. Le CAC soutient des évaluations scientifiques indépendantes qui alimentent l’élaboration de politiques 
publiques au Canada. Ces évaluations sont menées par des comités pluridisciplinaires formés d’éminents experts de 
toutes les régions du Canada ainsi que de l’étranger, qui participent bénévolement aux travaux des comités du CAC. 
Plusieurs d’entre eux sont membres des académies du CAC — la Société royale du Canada, l’Académie canadienne 
du génie et l’Académie canadienne des sciences de la santé. Le CAC a pour mission d’être la voix de confiance en 
matière scientifique pour le bien public. Pour de plus amples renseignements, voir le site 
www.sciencepourlepublic.ca.
Pour obtenir de plus amples renseignements, prière de s’adresser à :
Sam Rae Ayoub
Directrice des communications et des publications
Conseil des académies canadiennes
613 567-5000, poste 256
samantha.rae@scienceadvi
[Voir Toutes les Nouvelles]

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

Recevez nos avis, communiqués, publications, etc.!
Préférence English  Français
En vedette

Le Conseil des académies canadiennes publie son Rapport annuel 2014-2015

(Ottawa – 30 juillet 2015) Induite par la demande, indépendante, étayée par des donnée...
détails