Quoi de neuf?

9 juin 2015

Ottawa (le 9 juin 2015) – Publié aujourd’hui par le Conseil des académies canadiennes, un nouveau rapport d’un comité d’experts, intitulé Communication des risques pour les produits de santé : Le  message passe-t-il?, examine la façon d’évaluer l’efficacité des outils utilisés pour communiquer de l’information sur les produits de santé et leurs effets secondaires, tels que les notices d’accompagnement des produits, les avis publics ou les avis de rappel. Dans l’ensemble, le comité a constaté que l’efficacité de ces outils est rarement évaluée de manière systématique au Canada ou dans d’autres pays.

La communication efficace des risques est un instrument important pour améliorer la santé publique. Elle  peut protéger les Canadiens contre des risques évitables tels que les effets secondaires des médicaments, les erreurs, les défectuosités des produits et les incertitudes liées à certains medicaments particuliers. Toutefois, une évaluation des outils utilisés pour communiquer ces messages sur les produits de santé est essentielle pour déterminer s’ils sont efficaces. Sans évaluation, il est très difficile de savoir quels genres d’outils de communication donnent les meilleurs résultats, pour qui, dans quelles circonstances et pourquoi.

« Les responsables de la réglementation emploient plusieurs outils pour communiquer les risques lies aux produits de santé, mais nous en savons peu sur la mesure dans laquelle leurs messages atteignent différentes populations et influent sur leurs opinions et leurs comportements », a déclaré Annette M. Cormier O’Connor, MSRC, MACSS, présidente du comité d’experts. « Sans information permettant d’évaluer quelles personnes prêtent attention, ce qu’elles apprennent et quels effets en découlent, des erreurs peuvent se répéter et des occasions de démontrer le succès peuvent être perdues. Toutefois, grâce à un engagement et des ressources ciblées, le Canada pourrait mettre à profit les efforts actuels et assumer le rôle de chef de file international dans ce domaine.

Le rapport du comité d’experts fait le point sur les pratiques de communication des risques et les outils efficaces de communication des risques utilisés par les organismes de réglementation au Canada et ailleurs dans le monde. Il présente aussi un survol des méthodes d’évaluation de ces outils et offre des conseils pratiques aux responsables de la réglementation et aux professionnels pour élaborer des  évaluations significatives.

Voici certaines des autres constatations clés examinées dans le rapport du comité d’experts :

• La reconnaissance de l’importance d’un dialogue et de rapports soutenus suscite un changement de paradigme pour la communication des risques.

• Les responsables de la réglementation à travers le monde utilisent des outils similaires de communication des risques liés aux produits de santé qui ne sont pas systématiquement évalués.

• L’évaluation fait partie intégrante de la communication des risques et peut être appuyée par un engagement institutionnel et des ressources suffisantes.

 • Une planification minutieuse permet de préciser les questions d’évaluation pertinentes afin de guider les méthodes d’évaluation

 

Pour de plus amples renseignements ou pour télécharger un exemplaire du rapport, veuillez consulter le site Web du Conseil des académies canadiennes, à www.sciencepourlepublic.ca

 

Le Conseil des académies canadiennes

Le Conseil des académies canadiennes (CAC) est un organisme indépendant à but non lucratif qui a été mis sur pied en 2005. Le CAC soutient des évaluations scientifiques indépendantes qui alimentent l’élaboration de politiques publiques au Canada. Ces évaluations sont menées par des comités pluridisciplinaires formés d’éminents experts de toutes les régions du Canada ainsi que de l’étranger, qui participent bénévolement aux travaux des comités du CAC. Plusieurs d’entre eux sont membres des académies du CAC. Le CAC a pour mission d’être la voix de confiance en matière scientifique pour le bien public. Pour de plus amples renseignements, voir le site www.sciencepourlepublic.ca

 

Pour obtenir de plus amples renseignements, prière de s’adresser à :

Sam Rae Ayoub

Gestionnaire principale, publication et planification

Conseil des académies canadiennes

613 698-6765

samantha.rae@scienceadvice.ca

[Voir Toutes les Nouvelles]

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

Recevez nos avis, communiqués, publications, etc.!
Préférence English  Français
En vedette

Expert en vedette : Max Blouw

Max Blouw est l’ancien recteur et vice-chancelier de l’Université Wilfrid Laurier. Il avait auparava...
détails