Philip Jessop, MSRC

Professeur de chimie minérale et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en chimie verte, Département de chimie, Université Queen’s; directeur technique, GreenCentre Canada (Kingston, Ont.)

Philip G. Jessop est professeur de chimie minérale et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en chimie verte au Département de chimie de l’Université Queen’s. Il dirige actuellement le Jessop Research Group et est directeur technique à GreenCentre Canada. Antérieurement, M. Jessop a été professeur adjoint à l’Université de la Californie à Davis.

M. Jessop a obtenu son doctorat en chimie minérale à l’Université de la Colombie-Britannique. Après avoir occupé un poste postdoctoral à l’Université de Toronto, il a travaillé comme chercheur pour la Société japonaise de développement de la recherche aux côtés du lauréat du Prix Nobel Ryoji Noyori. Ses recherches portent sur la mise au point de procédés chimiques durables qui visent à réduire les polluants et le gaspillage de l’énergie et des matières. Il s’intéresse aussi à la conception de solvants écologiques, à la réduction des déchets de solvants et au recyclage du dioxyde de carbone. M. Jessop a acquis une grande réputation dans le monde pour ses travaux sur la chimie verte. Sa découverte majeure des solvants dits « commutables » altérés par le CO2 a été classée dans la revue professionnelle L’Actualité chimique canadienne parmi les 20 découvertes chimiques les plus importantes au Canada au cours des 100 dernières années. Il a inventé les premiers solvants commutables, c’est-à-dire des solvants qui peuvent passer d’une forme à une autre forme très différente sous l’effet d’un déclencheur.

M. Jessop a reçu la distinction de Conseiller académique exceptionnel de l’Université de la Californie (1999), le Prix du conférencier canadien en catalyse (2004), le prix John C. Polanyi du CRSNG (2009), une bourse de recherche Killam (fiducies Killam, 2010), le Prix de l’excellence en recherche de l’Université Queen’s (2010), le Prix canadien de chimie et d’ingénierie vertes (2012) et le prix Eni des nouvelles frontières dans le domaine des hydrocarbures (2013). M. Jessop a présidé en 2010 la 3e Conférence annuelle de l’IUPAC sur la chimie verte et a coprésidé en 2007 la Conférence CHEMRAWN-XVII et ICCDU-IX sur les gaz à effet de serre. Il est membre du conseil des gouverneurs du conseil d’établissement du Green Chemistry Institute, du conseil d’administration du Canadian Green Science & Technology Network (Réseau canadien des sciences et du génie verts) et du comité de rédaction de la revue Green Chemistry.

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

Recevez nos avis, communiqués, publications, etc.!
Préférence English  Français
Information supplémentaire