Mylène Jaccoud

Professeure, École de criminologie, Université de Montréal (Montréal, Qc)

Mylène Jaccoud est professeure à l’École de criminologie et chercheuse au Centre de recherche en droit public de l’Université de Montréal.

Elle est détentrice d’une licence en sociologie et en anthropologie (Université de Lausanne, en Suisse) et d’un doctorat en criminologie (Université de Montréal). Ses principaux domaines de recherche sont les politiques et les pratiques alternatives en matière de justice pénale et l’analyse des rapports entre l’administration de la justice pénale et les Premières Nations et les Inuits au Québec. Ses recherches sont axées sur la relation qui existe entre le système pénal et les peuples autochtones, en particulier sur la gouvernance relative au maintien de l’ordre, à la détermination des peines, à la marginalisation des femmes autochtones, à la violence familiale et aux pratiques de justice alternative en contexte autochtone. Ses projets actuels concernent la gouvernance des Premières Nations et des Inuits dans le secteur sociopénal, la violence envers les femmes autochtones, les tribunaux spécialisés et la reconstruction de la régulation sociale dans les collectivités autochtones.

Les travaux de Mme Jaccoud portent en ce moment sur le soutien des collectivités inuites concernant la mise en œuvre d’un projet expérimental de reconstruction de la régulation sociale, qui est actuellement à l’essai au Nunavik (projet Saqijuq). Elle travaille aussi au soutien d’une initiative de justice communautaire en collaboration avec la Nation Atikamekw et d’un service de médiation communautaire relative au logement pour les Autochtones habitant la municipalité de Val d’Or.

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

Recevez nos avis, communiqués, publications, etc.!
Préférence English  Français
Information supplémentaire