Harvey Schipper

Professeur de médecine, Université de Toronto (Toronto, Ont.)

Le Dr Harvey Schipper, bachelier en sciences (génie), diplômé en médecine, FRCPC, est un ingénieur et un médecin qui a combiné plusieurs disciplines dans le but de faire passer l’innovation, dans le secteur des sciences de la santé, des laboratoires de recherche aux lits d’hôpitaux et aux politiques publiques. Sa carrière s’est construite sur cinq continents et il a porté les chapeaux de cancérologue, d’innovateur, de concepteur de systèmes de santé, d’homme d’affaires et de conseiller du gouvernement, du milieu universitaire et du secteur des entreprises. En tant que médecin, il a été professeur de médecine et directeur du système régional de soins oncologiques au Manitoba et a fondé le Centre for Quality of Life Research in Cancer, un centre collaborateur de l’OMS qui a catalysé la recherche sur les résultats des traitements axés sur les patients à l’échelle mondiale. Il a aidé à concevoir des programmes de lutte contre le cancer dans le monde entier, a été vice-président de groupe chez MDS, responsable d’un portefeuille stratégique. Il est actuellement professeur de médecine et professeur auxiliaire de droit à l’Université de Toronto.

Le Dr Schipper a acquis sa vaste expérience de plus de 35 années à la fois sur les bancs d’essai et au chevet des malades et autant dans des contextes de systèmes de santé nationaux que dans des contextes internationaux, principalement dans les domaines de la prestation et des politiques des soins de santé. Au cours de son mandat chez MDS, il a été profondément engagé dans l’allocation de fonds de capital-risque liés à la santé et a depuis conseillé et créé plusieurs nouvelles entreprises. Sa compétence particulière est de situer chaque initiative dans le vaste contexte du milieu des soins de santé. Ses collaborations avec les gouvernements et les grands systèmes de santé concernent principalement leurs orientations futures et projets de transformation.

Nourrissant depuis longtemps un intérêt pour l’interface entre la médecine, le droit et les politiques publiques, il a joué un rôle substantiel vis-à-vis d’enjeux critiques, notamment la crise du sang contaminé, où il a été un administrateur fondateur de la Société canadienne du sang, et plus récemment dans les délibérations sur « l’aide médicale à mourir ».

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

Recevez nos avis, communiqués, publications, etc.!
Préférence English  Français
Information supplémentaire