Jocelyn Downie, C.M., MSRC, MACSS

Professeure-chercheuse, facultés de droit et de médecine, Université Dalhousie (Halifax, N.-É.)

Jocelyn Downie est professeure-chercheuse aux facultés de droit et de médecine de l’Université Dalhousie. Elle a d’abord fait des études de philosophie à l’Université Queen’s et à l’Université Cambridge, orientées vers la bioéthique dans les deux cas. Elle s’est ensuite tournée vers le droit, obtenant un baccalauréat à l’Université de Toronto et une maîtrise et un doctorat à l’Université du Michigan à Ann Arbor.

Elle a entrepris sa carrière professionnelle en bioéthique à l’Institut Westminster des valeurs éthiques et humaines (Westminster Institute for Ethics and Human Values), à London, en Ontario et sa carrière professionnelle en droit comme greffière à la Cour suprême du Canada sous la supervision du juge en chef Lamer. Conjuguant les deux domaines, elle a ensuite assumé pendant dix ans la direction de l’Institut du droit de la santé de l’Université Dalhousie. Fait particulièrement pertinent par rapport au comité d’experts du Conseil des académies canadiennes, Mme Downie a travaillé comme conseillère spéciale auprès du comité du Sénat sur l’euthanasie et l’aide au suicide, a publié Dying Justice: A Case for the Decriminalization of Euthanasia and Assisted Suicide (qui lui a valu la médaille Abbyann D. Lynch en bioéthique de la Société royale du Canada) et a été membre de l’équipe juridique pour l’affaire Carter c. Canada, le groupe d’experts de la Société royale du Canada sur la prise de décisions en fin de vie et le groupe consultatif d’experts provincial-territorial sur l’aide médicale à mourir.

Elle est titulaire d’une bourse de recherche de la Fondation Pierre Elliott Trudeau (2015 à 2018), son projet portant sur le droit et les politiques liés à la fin de vie. Elle a publié de nombreux articles sur un éventail de sujets se rapportant à l’aide médicale à mourir. Elle a aussi participé à des discussions sur la question de l’aide médicale à mourir tenues dans de nombreuses circonstances (dans des écoles secondaires locales et dans le cadre de réunions professionnelles régionales et de conférences de par le monde), sur divers médias (de revues d’érudition à des blogues, en passant par la radio et la télévision) et pour un large éventail de publics (patients hospitalisés, fournisseurs de soins de santé, praticiens du droit, universitaires, politiciens, fonctionnaires et le grand public).

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

Recevez nos avis, communiqués, publications, etc.!
Préférence English  Français
Information supplémentaire