Jennifer A. Chandler

Titulaire de la chaire de recherche Bertram Loeb, professeure titulaire, Centre de droit, éthique et politique de la santé, Faculté de droit, Université d’Ottawa (Ottawa, Ont.)

Jennifer A. Chandler fait de la recherche et écrit sur les aspects juridiques et éthiques des sciences et technologies biomédicales, notamment sur le droit et les politiques de la santé mentale, la neuroéthique, le don d’organe et la médecine régénérative. Elle a publié de nombreux écrits dans des revues spécialisées dans les domaines du droit, de la bioéthique et des sciences de la santé et est corédactrice du livre Law and Mind: Mental Health Law and Policy in Canada publié en 2016.

Elle est reconnue internationalement pour ses recherches et ses écrits sur le droit et l’éthique des sciences du cerveau. Elle a été élue membre du conseil d’administration de l’International Neuroethics Society et est membre de comités de rédaction de publications internationales rattachées à ce domaine, dont Clinical Neuroethics (qui fait partie du Cambridge Quarterly of Healthcare Ethics), la collection de livres Advances in Neuroethics des éditions Springer et la collection de livres Law, Neuroscience and Human Behavior des éditions Palgrave-MacMillan. Elle est également membre des comités consultatifs internationaux du Neuroethics Network de l’Institut du Cerveau et de la Moelle Épinière (Paris) et de la Société française de psychologie juridique (Paris).

Elle contribue à des travaux sur les politiques juridiques et l’administration de la justice au Canada en tant que membre du conseil d’administration de l’Institut canadien d’administration de la justice et intervient activement dans le domaine des politiques publiques liées au don et à la greffe d’organes comme membre des comités d’éthique du Réseau Trillium pour le don de vie et la Société canadienne de transplantation.

Elle est titulaire de la chaire de recherche Bertram Loeb à l’Université d’Ottawa, dirigeant les travaux de plusieurs équipes de recherche sur la confiance dans le système de don d’organes et de tissus, la prise de décision familiale en fin de vie et le droit et l’éthique entourant les interventions ante mortem visant à soutenir les dons d’organes. Elle est également cochef du groupe de recherche sur l’éthique, le droit et la société du Programme national de recherche en transplantation du Canada.

Ses recherches éthico-juridiques et empiriques qualitatives à la fine pointe des progrès réalisés dans les sciences et technologies biomédicales ont été financées par les IRSC, le CRSH, la Société canadienne du sang, le Réseau de cellules souches, Génome Canada, la Fondation du droit de l’Ontario et le Programme national de recherche en transplantation du Canada.

À l’Université d’Ottawa, Mme Chandler donne des cours sur le droit et la neuroéthique de la santé mentale, les questions médico-juridiques et le droit de la responsabilité délictuelle et dirige un groupe de lecture interdisciplinaire appelé « Mind Brain Law », axé sur les questions éthico-juridiques soulevées par les recherches émergentes dans les domaines des sciences du cerveau, de la génétique comportementale et du droit de la santé mentale. Elle est membre du Centre de droit, politique et éthique de la santé, où elle codirige le groupe de travail interdisciplinaire sur le pouvoir, la vulnérabilité et la santé.

Elle est titulaire de diplômes en droit de l’Université Harvard et de l’Université Queen’s et d’un diplôme de biologie de l’Université Western Ontario. Elle s’est jointe à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa en 2002, après avoir travaillé comme greffière à la Cour suprême du Canada sous la supervision de l’honorable juge John Sopinka. 

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

Recevez nos avis, communiqués, publications, etc.!
Préférence English  Français
Information supplémentaire