Écologiser le Canada : le potentiel que recèlent les applications nouvelles et novatrices des technologies de l’information et des communications (TIC)

Le ministère de l’Environnement a demandé au Conseil des académies canadiennes (CAC) de lui fournir une évaluation des applications nouvelles et novatrices des technologies de l’information et des communications (TIC) permettant d’écologiser le Canada.

État d’avancement des travaux

Le comité d’experts chargé d’évaluer le potentiel que recèlent les applications nouvelles et novatrices des technologies de l’information et des communications (TIC) pour écologiser le Canada s’est réuni pour la cinquième et dernière fois les 7 et 8 octobre, à Toronto. Au cours de cette réunion, le comité a examiné les résultats du processus d’examen par des pairs, a affiné les conclusions et les constats de son rapport et a chargé le personnel du CAC d’appliquer les changements apportés au cours de la réunion en vue de la publication du document. Le comité communiquera de nouveau par téléconférence pour approuver la version définitive du rapport qui devrait être publié au printemps 2014.

Contexte

Dans le cadre de cette évaluation, un « Canada écologisé » sous-entend la maximisation de l’utilisation efficiente et durable des ressources comme le territoire, l’énergie, l’eau, les infrastructures et les produits fabriqués; la réduction, le recyclage ou la réutilisation des déchets dans tous les domaines de la consommation humaine, notamment les déchets nocifs; et l’adaptation, lorsque celle-ci s’avère nécessaire. Ce concept sous-entend également la réduction des émissions polluantes et le recours à des sources énergétiques non polluantes.

En raison de l’augmentation des coûts liés à la production et à la consommation énergétiques, de même qu’à une sensibilisation accrue aux incidences environnementales qui y sont associées, la course à l’efficience – dans toutes les sphères de la société – prend une importance inédite. Le contexte économique mondial est également devenu un moteur visant à réduire les dépenses.

Il existe un important potentiel d’économie d’énergie, potentiel qu’il est possible de définir puis de harnacher grâce aux mesures d’augmentation de l’efficacité et aux avancées technologiques des TIC. Une fois terminée, cette évaluation offrira un portrait détaillé et équilibré du potentiel que recèlent les applications nouvelles et novatrices des TIC  pouvant contribuer à écologiser le Canada..

Le processus d’évaluation prendra de 18 à 24 mois. Ce processus prévoit que le rapport soit assujetti à un examen rigoureux par les pairs afin d’assurer que le rapport, dans sa version définitive, soit objectif, équilibré et fondé sur des preuves. Lorsque le conseil des gouverneurs du CAC aura examiné le rapport et l’aura approuvé, la version intégrale de ce rapport sera publiée sur le site Web du CAC dans les deux langues officielles. Pour de plus amples renseignements sur le processus du CAC, veuillez cliquer ici.

Question

Quelles occasions existantes ou potentielles nous permettraient d’exploiter les technologies de l’information et des communications (les TIC) de sorte à écologiser le Canada?

Comité d’experts

Le comité d’experts sur le potentiel des applications nouvelles et novatrices des TIC écologiser le Canada est présidé par le David Miller, Président et chef de la direction, WWF-Canada. La page Le comité d’experts sur le potentiel des applications nouvelles et novatrices des TIC écologiser le Canada donne la liste des membres du comité.

Le comité d’experts sur le potentiel des applications nouvelles et novatrices des TIC écologiser le Canada

 

Pour de plus amples informations, veuillez communiquer avec :

Emmanuel Mongin  Directeur intérimaire de programmes, 613-567-5000, poste 284, ou emmanuel.mongin@scienceadvice.ca 

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

Recevez nos avis, communiqués, publications, etc.!
Préférence English  Français
Information supplémentaire