Pamela Robinson

Professeure adjointe, École d’urbanisme et de planification régionale, Université Ryerson (Toronto, ON)

Pamela Robinson est professeure adjointe de l’École d’urbanisme et de planification régionale à l’Université Ryerson, urbaniste professionnelle autorisée, et membre de l’Institut canadien des urbanistes (ICU).

Avant d’intégrer le corps professoral de Ryerson en 2005, Mme Robinson était conférencière attachée aux programmes d’urbanisme et d’environnement du Collège Innis, à l’Université de Toronto. En 2004, elle a reçu le prix d’Excellence en éducation de la Société canadienne d’hypothèques et de logement pour son enseignement de pratiques durables en matière d’urbanisme. En 1996, elle avait reçu le prix d’Excellence en urbanisme de l’Institut des planificateurs professionnels de l’Ontario pour son travail sur une stratégie de consultation publique à Kingston, en Ontario.

Mme Robinson est un des membres fondateurs de la société d’urbanisme Harper Longino Robinson, Community Planning and Development, établie à Kingston et à Toronto, et elle avait auparavant travaillé comme urbaniste pour le compte d’une administration municipale. À l’heure actuelle, Mme Robinson est associée de la société Robinson & Gore Policy and Planning, de pair avec Christopher Gore (Politique et administration publique, Ryerson). Parmi ses clients récents, nommons le Caucus of Senior Policy Officials (C-SPO), le Groupe de travail sur le changement climatique (CC-WG), des provinces et territoires canadiens; la Banque mondiale, la Ville de Markham; WATERFRONToronto, et la Ville de Toronto. Sa pratique professionnelle et ses recherches universitaires sont axées sur le rôle de la conception, la gouvernance et l’engagement civique comme moyens de faire avancer la question des pratiques durables en matière d’urbanisme.

Depuis dix ans, Mme Robinson mène des recherches sur les réponses des municipalités canadiennes au changement climatique. Cette recherche est à présent financée par le CRSH (2002-2012). Grâce au soutien financier que lui apportent le Réseau GEOIDE et les Centres d’excellence de l’Ontario, Mme Robinson évalue actuellement le potentiel que représentent les outils de la génération Web 2.0 pour interpeller les citoyens et les aider à faire évoluer leur compréhension du changement climatique.

Outre ses responsabilités universitaires, Mme Robinson agit à titre de secrétaire du conseil d’administration de la Fondation des amis de la ceinture de verdure et a récemment été vice-présidente du comité consultatif communautaire sur l’étude d’électrification de Metrolix. Elle a également représenté, avec une autre personne, l’Amérique du Nord au Service consultatif de recherche de l’ONU-Habitat. Ajoutons encore qu’elle est membre du conseil d’administration de la Fondation George Cedric Metcalf.

Mme Robinson est l’auteure de bon nombre d’articles savants et de chapitres d’ouvrages portant sur la réponse des municipalités canadiennes au changement climatique; de plus, elle signe la chronique « Greenspace » de la revue Spacing Magazine. Elle est la codirectrice, avec Ann Dale et Bill Dushenko, d’un ouvrage portant sur la viabilité écologique urbaine et qui en est présentement à l’étape d’évaluation.

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

Recevez nos avis, communiqués, publications, etc.!
Préférence English  Français
Information supplémentaire