Lynn McDonald

Directrice scientifique, National Initiative for the Care of the Elderly (NICE); professeure, Faculté du travail social, Université de Toronto (Toronto, Ont.)

Lynn McDonald est professeure à la Faculté du travail social de l’Université de Toronto; ancienne directrice du programme collaboratif sur le vieillissement et les soins palliatifs et de soutien de l’Institute for Life Course and Aging (Institut des parcours de vie et du vieillissement); et directrice scientifique de l’Initiative nationale pour le soin des personnes âgées (NICE). Elle dirige actuellement un projet de recherche subventionné par le CRSH sur l’érudition engagée : Évaluation de la mobilisation des connaissances relatives aux aînés dans la communauté; et un programme Nouveaux Horizons pour les aînés financé par RHDCC, intitulé National Survey on the Mistreatment of Older Canadians (Enquête nationale sur le mauvais traitement des personnes âgées au Canada). Mme McDonald a dirigé un projet de sensibilisation publique subventionné par le CRSH visant à promouvoir la littératie financière des grands-parents ayant la garde de leurs petits-enfants; une équipe de recherche sur la maltraitance des aînés soutenue par une bourse de recherche NICE (Knowledge to Action); un projet de recherche sur les femmes âgées et la littératie financière subventionné par NICE; et un projet multidimensionnel sur la définition et la mesure de la maltraitance et de la négligence des aînés.

Mme McDonald est titulaire d’un baccalauréat en psychologie et d’une maîtrise en travail social de l’Université du Manitoba, ainsi que d’un doctorat en sociologie de l’Université de Calgary. En 2002, elle s’est vue décerner la Médaille du jubilé d’or du gouverneur général pour sa contribution à la gérontologie canadienne. En 2007, elle a reçu le prix Betty Havens en recherche longitudinale pour sa contribution aux recherches sur le vieillissement.

Lynn McDonald a corédigé la seconde édition d’Aging in Contemporary Canada ainsi que plusieurs autres livres et articles, dont un des premiers écrits canadiens sur la maltraitance des aînés. Elle a été membre du conseil d’administration de l’Association canadienne de gérontologie et a occupé les fonctions de rédactrice, politiques et pratiques, et de rédactrice par intérim, sciences sociales, de la revue Canadian Journal on Aging. Elle a été membre du conseil d’administration du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, membre du conseil d’accréditation des Écoles canadiennes de travail social et membre du comité sur les dimensions sociales du vieillissement de l’Institut du vieillissement des IRSC.

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

Recevez nos avis, communiqués, publications, etc.!
Préférence English  Français
Information supplémentaire