Naomi Oreskes

Professeure d’histoire et d’études scientifiques, Département d’histoire, Université de Californie (San Diego, CA)

Naomi Oreskes est professeure d’histoire et d’études scientifiques à l’Université de Californie, à San Diego, professeure auxiliaire en géosciences à la Scripps Institution of Oceanography, historienne des sciences de renommée internationale et auteure. Ayant d’abord entrepris une carrière de géologue, elle a obtenu un baccalauréat ès sciences à la Royal School of Mines de l’Imperial College de Londres, puis a travaillé pendant trois ans à titre de géologue prospectrice dans les régions intérieures de l’Australie. Elle est retournée aux États-Unis et a obtenu un doctorat interdisciplinaire en recherches géologiques et en histoire des sciences à l’Université Stanford en 1990. 

Mme Oreskes s’intéresse depuis longtemps à la façon dont s’établissent les consensus scientifiques ainsi qu’au rôle et aux propriétés des divergences scientifiques. Ses premiers écrits portent sur la transformation des sciences de la Terre au XXe siècle, notamment The Rejection Continental Drift: Theory and Method in American Earth Science (Oxford, 1999) et Plate Tectonics: An Insider's History of the Modern Theory of the Earth (Westview, 2001). Elle a de plus abordé la question du rôle sous-estimé des femmes dans les sciences, sujet dont elle a traité dans l’article primé Objectivity or heroism? On the invisibility of women in science (OSIRIS 11 (1996): 87-113) ainsi que celle du rôle des modèles de simulation numérique dans l’établissement des connaissances sur les phénomènes naturels inaccessibles.

Au cours de la dernière décennie, Mme Oreskes s’est principalement intéressée au problème des changements climatiques anthropogéniques. Son essai de 2004 The Scientific Consensus on Climate Change (Science 306: 1686) a été abondamment cité, tant aux États-Unis qu’à l’étranger, notamment dans la publication de la Royal Society A Guide to Facts and Fictions about Climate Change, dans le film récipiendaire d’un Oscar An Inconvenient Truth et dans le roman Solar d’Ian McEwan. 

Ses projets de recherche actuels aboutiront à la publication d’un livre sur l’océanographie au temps de la Guerre froide, Science on a Mission: American Oceanography in the Cold War and Beyond (Chicago, à venir) et de Assessing Assessments: A Historical and Philosophical Study of Scientific Assessments for Environmental Policy in the Late 20th Century.

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

Recevez nos avis, communiqués, publications, etc.!
Préférence English  Français
Information supplémentaire