Ralph Matthews

Professeur, Département de sociologie, Université de la Colombie-Britannique (Vancouver, BC); professeur émérite de sociologie, Université McMaster. 

Ralph Matthews détient un baccalauréat de l’Université Memorial ainsi qu’une maîtrise et un doctorat de l’Université du Minnesota. Il a exercé plusieurs fonctions administratives au sein des universités, mais ainsi que celles de spécialiste et de chercheur. Dans le milieu universitaire, il a été vice-doyen aux cycles supérieurs à l’Université McMaster et directeur du service de soutien à l’enseignement et de la technologie de l’information (ISIT) de la Faculté des Lettres de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC). Il est actuellement coordonnateur de la recherche en sciences sociales et en sciences humaines au bureau du v.-p. à la recherche et à l’international à UBC. À titre de spécialiste, il a été président de la Société canadienne de sociologie et d’anthropologie et rédacteur de la Revue canadienne de Sociologie. Il est actuellement président du 23e comité de recherche 23 sur la science et la technologie de l’International Sociological Association. En administration de la recherche, il a été responsable de l’équipe de recherche sociale et économique d’AquaNet, des RCE, et directeur du Réseau de recherche sur les impacts climatiques et l'adaptation Colombie-Britannique du Réseau - Canada (C-CIARN–BC), fondé par RNCan. Il était responsable de l’équipe de recherche de PrioNet des RCE chargée de la préparation et de la prévention en matière de prions et est membre de l’International Research Advisory Committee de l’Alberta Prion Research Institute.

Auteur de six livres et de plus de 100 articles de recherche, M. Matthews s’intéresse notamment aux questions sociales, économiques et politiques liées à la gestion des ressources, aux changements climatiques, au développement social et économique régional et à la capacité d’adaptation des collectivités aux changements environnementaux. Dans le domaine de la santé, il a traité de questions sociales liées à l’infertilité, à la prévention contre la transmission de prions par le biais des dons de sang, et à la génomique. Il mène également des recherches sur la mobilisation des connaissances et l’innovation dans les sciences. M. Matthews collabore avec plusieurs bandes des Premières nations de la Colombie-Britannique sur des questions de recherche portant sur la gouvernance, la santé, l’environnement et le développement économique. Une partie importante de ses travaux de recherche, de la gestion des ressources à la santé, a consisté à collaborer avec des scientifiques sur les implications sociales des études scientifiques.    

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

Recevez nos avis, communiqués, publications, etc.!
Préférence English  Français
Information supplémentaire