Rick Chalaturnyk

Professeur de génie géotechnique, Département de génie civil et environnemental, Université de l’Alberta (Edmonton, AB)

Rick Chalaturnyk s’est joint à l’Université de l’Alberta en 1997. Il est actuellement professeur au Département de génie civil et environnemental et titulaire de la Chaire de la Fondation CMG en géomécanique des réservoirs. Avant de se joindre à l’Université, M. Chalaturnyk a collaboré à la fondation d’une entreprise de surveillance des réservoirs appelée PROMORE Engineering et travaille encore dans ce domaine à titre de v.-p. principal d’Opsens Solutions, une compagnie offrants des solutions de surveillance à base de fibre optique et d’autres procédés à l’industrie du DGMV et du stockage du CO2. À l’Université de l’Alberta, M. Chalaturnyk a fondé le Reservoir Geomechanics Research Group, lequel mène des recherches principalement dans les domaines de la géomécanique des ressources non conventionnelles et du stockage du CO2. Il travaille actuellement à l’établissement à l’Université de l’Alberta de GeoREF, une installation de recherche expérimentale sur la géomécanique des réservoirs spécifiquement conçue pour les essais à haute température et à haute pression, et d’une installation qui comprendra la première centrifugeuse géotechnique de l’Ouest canadien. Il participe au projet de recherche Weyburn-Midale de l’AIE sur le stockage et la surveillance du CO2 et collabore avec le Centre canadien pour la transformation du charbon, du carbonne et des minéraux (Canadian Centre for Clean Coal, Carbon and Mineral Processing). Il est responsable du volet sur le stockage du carbone de l’Helmholtz Alberta Initiative, membre du comité de recherche scientifique et en génie pour le projet Aquistore, en Saskatchewan, membre de CO2CARE, un programme financé par l’UE qui étudie la question du déclassement des sites de stockage et participe à plusieurs autres initiatives de CSC. Il continue de participer aux comités d’Évaluation des risques et d’Intégrité et de surveillance des puits de forage du Réseau de R-D sur les GES de l’AIE et préside actuellement le Comité technique de l’Association canadienne de normalisation, qui travaille à la définition d’une norme sur le stockage géologique du CO2.

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

Recevez nos avis, communiqués, publications, etc.!
Préférence English  Français
Information supplémentaire