Lalita Bharadwaj

Professeure agrégée, toxicologue, École de santé publique (School of Public Health), Université de la Saskatchewan (Saskatoon, SK)

Lalita Bharadwaj est toxicologue à l’Université de la Saskatchewan et possède une expertise unique en évaluation des risques pour la santé humaine et l’environnement et en recherche communautaire participative auprès des communautés indigènes à l’échelle régionale et mondiale. Mme Bharadwaj possède une formation diversifiée, dont un baccalauréat ès sciences en physiologie; une maîtrise ès sciences en pathologie; un doctorat en toxicologie et une formation postdoctorale en médecine respiratoire et en biologie cellulaire moléculaire. Mme Bharadwaj a réalisé de nombreuses évaluations de risques pour la santé humaine et l’environnement de sites désaffectés, contaminés par la créosote, les produits pétroliers et les hydrocarbures aromatiques polycycliques ainsi que les métaux lourds et visés par des projets de réaménagement. Son expertise est reconnue au Canada et internationalement. Mme Bharadwaj s’efforce d’être une chef de file universitaire en recherche communautaire participative auprès des Premières nations de la Saskatchewan et dirige le Water for Health Research Team (SWHRT), financé par le fonds de recherche en santé de la Saskatchewan (SHRF), dont l’objectif est de générer les connaissances essentielles requises pour éclairer les décisions politiques sur l’eau afin de promouvoir la santé des populations indigènes, rurales et isolées à l’échelle régionale et mondiale.

Elle a tissé des liens étroits avec les collectivités autochtones en misant sur la participation des collectivités à ses recherches sur la qualité de l’eau. En collaboration avec Valerie Arnault, elle a organisé des camps d’été scientifiques à l’Université de la Saskatchewan pour les élèves du secondaire des collectivités autochtones du Nord de la Saskatchewan. Elle a également su utiliser son approche participative pour contribuer à des projets de par le monde. Elle a collaboré à des projets sur la qualité de l’eau dans deux régions du Pérou, le Chachapoyas et le Huaraz. Les deux projets misent sur la participation des collectivités, chose à laquelle elle excelle. Le programme de recherche de Mme Bharadwaj a été très bien financé, principalement grâce à un fonds offert par la SHRF pour son équipe de recherche sur la qualité de l’eau et à une subvention d’exploitation de l’IRSC pour laquelle est cochercheuse principale.

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

Recevez nos avis, communiqués, publications, etc.!
Préférence English  Français
Information supplémentaire