L’état de la R-D industrielle au Canada

Le ministre de l’Industrie, au nom d’Industrie Canada, a demandé au Conseil des académies canadiennes (CAC) d’évaluer l’état de la recherche-développement industrielle (R‑Di) au Canada.

Pour faire cette évaluation, le CAC a formé un comité de 14 experts, qui a examiné pendant 14 mois les données probantes les plus pertinentes possible.

Le rapport de ce comité, intitulé L’état de la R‑D industrielle au Canada, contient une analyse approfondie des activités de recherche-développement dans les entreprises canadiennes. Cette étude est l’une des plus détaillées et systématiques jamais réalisées au Canada sur l’état de la R‑Di.

Même si de nombreux rapports ont documenté la faiblesse historique du Canada en R‑D industrielle, cette étude jette un éclairage nouveau sur le sujet en examinant les atouts de la R‑Di canadienne et leur répartition régionale. Le rapport résume aussi comment ces atouts correspondent aux domaines d’excellence du Canada en recherche scientifique et technologique ainsi qu’à la performance économique du pays. Il présente également les obstacles et les lacunes qui empêchent les atouts du Canada en S‑T de se traduire en innovation et en création de richesse.

Voici les principales conclusions de cette évaluation :

Le Canada a des atouts en matière de R‑Di dans les quatre secteurs industriels suivants :
 - Fabrication de produits aérospatiaux et de leurs pièces
 - Technologies de l’information et des communications (TIC)
 - Extraction de pétrole et de gaz
 - Fabrication de produits pharmaceutiques et de médicaments

L’activité de R‑Di est concentrée dans le Canada central, l’Ontario et le Québec venant en tête, puis en Alberta et en Colombie-Britannique.

Par rapport à d’autres pays, la R-Di au Canada repose davantage sur les ressources humaines et moins sur les immobilisations.

Il y a un écart entre le Canada et les États-Unis pour ce qui est de l’intensité de R‑Di. Cela s’explique en grande partie par la faible intensité de R‑Di dans les industries canadiennes de fabrication de produits de haute technologie.

Il y a une certaine convergence entre les points forts du Canada en R‑Di, ses atouts de recherche en science et technologie, et la performance d’ensemble de son économie. Cette convergence est toutefois limitée et il faut faire davantage de recherches à propos de ces relations.

La question

Quel est l’état actuel de la recherche-développement industrielle (R-Di) au Canada?

Le rapport et les produits connexes

Vidéo

Le comité d’experts

Membres du comité d'experts sur l'état de la recherche-développement industrielle en compagnie de membres du personnel du CAC

Le comité d’experts sur l’état de la R‑D industrielle au Canada était présidé par Kathleen Sendall, administratrice de CGG et d’Enmax Corporation, vice-présidente d’Alberta Innovates – Solutions énergétiques et environnementales. Pour obtenir la liste complète des membres du comité, voir la page Web du comité d'experts sur l'état de la R-D industrielle au Canada.

Pour plus de renseignements, ou pour les médias sociaux, veuillez communiquer avec :

Samantha Rae Ayoub, directrice des communications et des publications, au 613 567-5000 poste 256 ou samantha.rae@scienceadvice.ca

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

Recevez nos avis, communiqués, publications, etc.!
Préférence English  Français
Information supplémentaire

Téléchargez ce rapport


Autres travaux en R D :

 

Un comité fédéral présidé par M. Tom Jenkins devrait publier en octobre 2011 son rapport, dans lequel il fera au gouvernement du Canada des recommandations sur la manière de tirer le meilleur parti possible des 7 milliards de dollars dépensés chaque année pour soutenir la R D orientée vers le commerce et les entreprises.

Les travaux du comité fédéral mettront l’accent sur l’efficacité des programmes fédéraux, alors que le comité d’experts du CAC évaluera l’état général de la R D industrielle au Canada.

Examen du soutien fédéral de la recherche-développement