Aperçu

Le Conseil des académies canadiennes (CAC) est un organisme indépendant à but non lucratif qui soutient la réalisation, par des experts, d’évaluations indépendantes, basées sur des données probantes et qui font autorité, afin de contribuer à éclairer l’élaboration des politiques publiques canadiennes. Le CAC a pour champ d’action la « science » au sens large, ce qui englobe les sciences naturelles, les sciences sociales, les sciences de la santé, ainsi que le génie et les sciences humaines.

Fondé en début de 2005, le CAC se compose d’un conseil des gouverneurs, d’un comité consultatif scientifique et d’un secrétariat. Le CAC met à profit le capital intellectuel de ses trois académies membres – la Société royale du Canada (SRC), l’Académie canadienne du génie et l’Académie canadienne des sciences de la santé.

Les évaluations sont réalisées par des comités multidisciplinaires d’experts canadiens et étrangers. Ces comités d’experts abordent de manière directe les questions et sous-questions qui leur sont posées. Leurs évaluations permettent également de considérer les problèmes nouveaux, les lacunes dans les connaissances, les points forts du Canada, de même que les tendances et les pratiques internationales dans les domaines étudiés. Ces études fournissent aux décideurs gouvernementaux, aux universitaires et aux parties prenantes l’information de grande qualité dont ils ont besoin pour élaborer des politiques publiques éclairées et innovatrices.

Le CAC est constitué en vertu de la Loi canadienne sur les organisations à but non lucratif. Il a été mis sur pied en 2005 et a reçu une subvention de 30 millions de dollars du gouvernement du Canada afin de compléter jusqu'à cinq évaluations par année sur une période de dix ans. En 2015, cette entente a été renouvelée avec une subvention additionnelle de 15 millions de dollars pour une période de 5 ans afin de compléter jusqu'à quatre évaluations par année. Le CAC peut en outre mener des évaluations hors du cadre de cette entente avec le gouvernement. Des fondations, des organismes non gouvernementaux, le secteur privé ou tout palier de gouvernement peuvent soumettre des questions à l’examen du CAC. Toutes les questions soumises et tous les rapports finaux d’évaluation, peu importe leur commanditaire, doivent être approuvés par le conseil des gouverneurs du CAC.

Histoire de la création du Conseil des académies canadiennes

 

Inscrivez-vous à notre liste d'envoi

Recevez nos avis, communiqués, publications, etc.!
Préférence English  Français
En vedette

Le Conseil des académies canadiennes publie son Rapport annuel 2015-2016

Le Conseil des académies canadiennes publie son Rapport annuel 2015-2016 (Ottawa – Le 28 juillet ...
détails